Linda Kebbab : "Je sais ce qu'est le racisme mais je n'en fais pas un fonds de commerce"



La policière Linda Kebbab revient sur son enfance, sa vision du racisme et l'expression « Arabe de service » lancée par le journaliste et militant Taha Bouhafs à l'encontre de la syndicaliste. Des propos ayant donné lieu à une comparution devant la Justice le 9 juin dernier.


Souillée, rabaissée, assignée. « Arabe de service » ; « Arabe » parce qu’originaire d’Algérie, « de service » parce que je courberais l’échine, raserais les murs, serais la caution ethnique de l’inacceptable. Car exercer un métier consistant à confondre les voleurs, les escrocs, les violents, ferait de moi une traître, une vendue, une kapo.


(...)


Lire la suite sur Marianne