Il avait imputé aux juifs l’incendie de Notre-Dame : la peine d’Alain Soral alourdie en appel



Alain Soral condamné en appel à quatre mois de prison en semi-liberté pour provocation à la haine en raison de la religion, après avoir imputé aux juifs l’incendie de Notre-Dame de Paris.


L’essayiste d’extrême droite Alain Soral a été condamné en appel, ce mercredi, à quatre mois de prison en semi-liberté pour provocation à la haine en raison de la religion, après avoir imputé aux juifs l’incendie de Notre-Dame de Paris. La cour d’appel de Paris a écarté certains propos poursuivis, mais confirmé la culpabilité d’Alain Bonnet dit Soral, qui s’était vu infliger en septembre par le tribunal correctionnel 90 jours-amendes à 60 euros (soit 5400 euros) à la suite de propos tenus en avril 2019, sur le site « Egalité et Réconciliation ». Comme il l’expliquait également dans une vidéo, il estimait que l’incendie était « volontaire » et avait été provoqué pour mener à bien « un projet d’argent maçonnique et de vengeance juive » sur l’île de la Cité.


(...)

Lire la suite sur LE PARISIEN